Vos enfants grandissent-ils trop vite ?

enfants

Devenir parent constitue un grand bonheur pour de nombreuses personnes. Cependant, il s’agit d’une expérience tout-à-fait nouvelle qui peut parfois engendrer des sentiments confus chez elles. C’est le cas notamment quand les parents ont l’impression que leurs enfants grandissent trop vite.

Sur le plan physique

Il est possible qu’en comparant votre enfant avec ceux de son âge, vous remarquez que votre enfant dépasse largement ces derniers par la taille ! Ce qui peut parfois engendrer un sentiment de panique chez vous. Or, il n’y a rien d’alarmant si votre enfant grandit rapidement. Car il peut arriver qu’il ait hérité de gènes de votre famille. Mais vous pouvez vous inquiéter si votre bout de chou vous confie des douleurs récurrentes qui touchent la même partie de son corps. Même si les douleurs de croissance ne sont ni urgentes ni dangereuses, il faut tout de même penser à emmener votre enfant consulter un médecin. Plus précisément, il est conseillé de voir un psychologue pédiatrique. Car ces douleurs proviennent rarement d’une croissance trop importante ou trop rapide. En effet, elles s’expliquent par le stress, le surpoids, le traumatisme engendré par la pratique d’un sport, ou encore d’un problème d’origine héréditaire. Il arrive que la vitesse de croissance des muscles ne soit pas en accord avec celles des os. Ce qui risque de générer des tendinites ou des élongations.

Sur le plan mental

La plupart du temps, les parents estiment que leurs enfants ne sont pas aussi autonomes que leur physique le laisse supposer. En tout cas, c’est ce qui ressort d’une enquête Approuvé par les Familles en avril 2014. Pour un parent sur cinq, leurs bouts de chou se débrouillent moins bien qu’autrefois. C’est pourquoi ils estiment que l’âge charnière à partir de laquelle ils considèrent que leurs petites têtes blondes sont autonomes est de 10 ans. Avant cet âge, ils ne sont pas prêts à baisser leur garde. Or, de nombreux psychanalystes n’hésitent pas à tirer le signal d’alarme sur le fait que les enfants entrent de plus en plus précocement dans l’adolescence. Or, l’enfance qui est aussi appelée « période de latence » ou encore « l’âge de la raison » est primordial pour l’acquisition des apprentissages. En d’autres termes, cette croissance rapide risque de laisser un manque chez l’enfant.

Comment réagir en tant que parent ?  

Il existe certaines choses que vous pouvez faire si vous constatez que vos enfants grandissent trop vite sur le plan physique ou s’ils ont tendance à devenir trop matures. En premier lieu, il convient de stimuler sa curiosité. Cela signifie que vous devez nourrir sa soif de culture, de connaissances et de savoir. Vous pouvez donc lui proposer d’aller au musée, de voir des expositions, de lire des livres, de regarder des documentaires, etc. En même temps, vous pouvez limiter son temps d’exposition aux écrans ainsi que l’utilisation des réseaux sociaux. Ainsi, dans les classes primaires, dix minutes par jour suffisent largement pour regarder une vidéo ou consulter une page web. À mesure qu’il grandit, vous pouvez augmenter ce délai. En revanche, il faut privilégier les jeux qui leur permettent de développer leur sociabilité et leur psychomotricité fine. Les jeux sont également utiles pour apprendre à expérimenter les émotions et à créer différents scénarios. En ce qui concerne les réseaux sociaux, ils sont autorisés à petite dose à partir de l’âge de 14 ans.

Empathie et éloignement de tout stress

Par ailleurs, vous devez encourager l’empathie et l’amitié qui commencent à disparaître chez les enfants précoces de 9 à 10 ans. En effet, certains d’entre eux lorgnent déjà vers les aventures sentimentales entre garçons et filles. En tant que parent, vous ne devez pas l’interdire. Mais il n’est pas non plus question de l’encourager. La meilleure chose à faire est donc de lui parler calmement et de lui dire qu’il y a un temps pour tout et que les sentiments concernent les grands. Vous devez donc stimuler l’amitié chez lui, notamment l’amitié filles-filles ou garçons-garçons. Soyez clair que la séduction et les sentiments vont venir, mais ne sont pas d’actualité pour le moment. En outre, vous devez veiller à le déstresser. Pour cela, il est important d’alléger au maximum leur agenda. Au lieu de faire cent choses pendant la semaine, pourquoi ne pas lui proposer une activité qui lui plaît ? De cette façon, il va s’épanouir, se sentir valorisé, à l’aise, etc. L’idéal est de faire deux activités seulement, à savoir une sportive et une artistique. Il aura davantage confiance en lui. Ce qui est primordial quand on s’apprête à pénétrer dans la cour des grands. Enfin, le dernier conseil à donner aux parents est de profiter de l’instant présent. En effet, tôt ou tard, leur bout de chou va entrer dans l’adolescence, période où l’ingratitude et la rébellion sont considérées comme une façon de s’affirmer. Par conséquent, il est plus intelligent de profiter de chaque minute où votre enfant soit encore proche de vous, où il vous écoute et suit vos conseils, etc.

Comment choisir le bon photographe de mariage et se sentir comme une star le jour de votre mariage ?
Découvrir des anecdotes insolites concernant Paris