Village de l’emploi : une opportunité pour les jeunes diplômés en informatique pour démarrer leur emploi

Jeunes diplômés

Comment démarrer sa carrière quand on sort à peine de l’université et que l’on n’a pas encore de grandes expériences dans son CV ? Une grande question pour les 750 000 jeunes diplômés qui terminent leurs études chaque année et qui partent à l’assaut du monde du travail. Pour la branche informatique, il y a un moyen d’y parvenir : la formation professionnelle du Village de l’emploi.

Le secteur informatique : un secteur qui emploie

Les métiers de l’informatique n’ont jamais été aussi prometteurs. Si le coronavirus a ralenti les entreprises et gelé le marché du travail, il a été plutôt bénéfique pour les professionnels du numérique et de l’informatique. En effet, les entreprises se transforment et ont besoin de développer des outils innovants pour mieux atteindre leurs clientèles et leurs prospects, dans un contexte de confinement. En s’inscrivant au programme de formation professionnelle proposée par le Village de l’emploi, (VDE) les jeunes en recherche d’emplois dans l’informatique décrocheront rapidement un contrat. Le cursus est ouvert aux diplômés ayant un niveau universitaire baccalauréat+2 et déterminés à rompre avec le cycle du chômage. Avec la soixantaine d’experts et de spécialistes pour lesquels le Village de l’emploi mobilise chaque mois quelques 150 000 euros pour développer une formation de qualité. La méthode du VDE est de déployer la formation sur trois principaux axes : la technique, le projet et le métier. En somme, il s’agit pour le lauréat de maîtriser les aspects de la conduite d’une mission informatique de A à Z. Pour plus d’informations, consultez le village de l’emploi avis.

Une formation, quatre spécialités en informatique à découvrir

La formation professionnelle du Village de l’emploi est déclinée en quatre spécialités informatiques : business intelligence, data management, business intelligence, nouvelles technologies et développement et assistance en maîtrise d’ouvrage. Ces disciplines sont possibles autant pour les personnes qui ont parcours littéraire que technique ou scientifique. Les formateurs du hub regroupent un panel d’experts qui comptabilisent chacun plusieurs années d’expériences : experts système d’information, ingénieurs informatiques, ingénieurs d’études et de développement, experts en communication etc. Les cours sont pragmatiques et leurs formats permettent aux apprenants de dialoguer et d’échanger directement avec leurs coachs. La montée en compétences et la transmission d’expertise sont la priorité de ces formations : d’où l’importance d’avoir des experts, connaisseurs de leurs domaines. Depuis vingt ans que le programme existe, plus de 5 000 personnes ont eu l’opportunité de bénéficier de cette formation professionnelle. Elles ont percé dans les métiers de l’informatique, si l’on se réfère aux avis favorables des bénéficiaires du village de l’emploi.

Quelles conditions de travail dans les métiers de l’informatique ?

La formule du VDE est une formation de six mois en salle et de trois mois en milieu professionnel. En général, le salaire des recrutés issus de la formation est en moyenne de 2300 euros bruts, auxquels s’ajoutent la mutuelle, le Pass Navigo et les tickets restaurants. Ils signent un contrat en CDI chantier pour un poste d’ingénieurs informatiques pour une durée de trois ans. Ce mandat de trois ans est la durée classique de la conduite d’un projet informatique. Le CDI chantier a les mêmes avantages que le CDI ordinaire : l’accès à un logement et à un prêt auprès d’un organisme bancaire. Dans la perspective, l’évolution salariale des sortants du hub est appréciable. On estime que trois ans après le cursus, le lauréat peut espérer au moins 50 % de plus en termes salaires en entreprise. L’entrepreneur indépendant peut prévoir jusqu’à une facturation mensuelle de 10 000 euros. C’est vous dire comme l’informatique et le digital sont une voie prometteuse, et qui répond bien au leitmotiv du VDE : accélérer les carrières. Cette même démarche en dehors du cursus peu prendre entre six et huit ans, avant que le salarié n’ait atteint une certaine influence dans son entreprise pour se voir confier des missions importantes. Avec le cursus, c’est un parcours qui prend neuf mois de formation et une mission rémunérée de trois ans, avec une possibilité de se renouveler en un autre contrat. Plus la peine de compulser les offres d’emploi.

Percez dans le milieu informatique avec une formation intégralement prise en charge

Depuis le lancement du programme, il y a vingt ans, le Village de l’emploi a noué des partenariats fructueux avec des entreprises qui évoluent dans l’informatique. Ces partenariats engagent autant les entreprises, le Village que les lauréats. Du côté des entreprises, l’engagement consiste en la prise en charge de la formation des apprenants et au recrutement de ces derniers à l’issue du cursus, du côté des entreprises. En contrepartie, le VDE forme à son tour les futures ressources humaines des sociétés partenaires : qualification, montée en compétences, conduite de missions/projets etc. Le plus grand gagnant de cette collaboration, c’est le jeune diplômé lauréat qui profite de neuf mois de coaching complet, intégralement pris en charge, avec une promesse d’embauche pour une durée de trois ans. C’est tout de même un sacré coup de pouce pour un début dans le monde professionnel. Le financement est entièrement offert si les trois ans du contrat en CDI chantier sont honorés. Évidemment, il y a toujours possibilité pour le lauréat de quitter son travail pour une autre opportunité. Dans ce cas, il remboursera le reliquat de ses frais de formation. Pour bénéficier d’une telle formation financée par les entreprises, inscrivez-vous auprès du village de l’emploi dès aujourd’hui.

Communiquez votre savoir-faire autour de vous

Après le passage au hub du VDE, la montée en compétences est évidente. Dans les années qui suivent la formation, les lauréats évoluent rapidement dans le domaine informatique en accédant à des missions de plus en plus importantes, des portefeuilles de plus en plus grands et un niveau de responsabilité conséquente. S’ils ont une telle influence, c’est surtout grâce à la mise en pratique du coaching en communication, dispensée par des experts en la matière. On travaille la prestance : maintien, allure, apparence. On travaille aussi l’expression de soi : prise de parole, gestion des émotions, maîtrises des interactions et des rapports interpersonnels. En gros, les lauréats sont coachés pour communiquer leurs savoirs, valoriser leurs talents profitablement, et surtout, pour réseauter efficacement. Ces softs skills jouent un rôle important pour débloquer des situations, mettre des collaborations sur les rails ou bien promouvoir une saine émulation au sein des équipes. Bref : ils communiquent et c’est tout bénéfice pour eux et pour leurs entreprises. Envie d’un tel succès ? Inscrivez-vous maintenant au VDE.

Managers brillants : découvrir le profil de Paul Morlet
Comment choisir son éclairage professionnel ?