Traiter le psoriasis en goutte

psoriasis en goutte

Parmi les diverses formes de psoriasis, celui en goutte s’avère être la forme la plus rare. En effet, il touche 2 % des cas de psoriasis, notamment chez les jeunes adultes et les enfants. Cette affection de la peau fait apparition une seule fois chez la plupart des patients, d’autres souffrent de la forme évoluée qui se traduit par un psoriasis en plaque. Dans ce contexte, comment reconnaître et soigner le psoriasis en goutte ?

Comment reconnaître le psoriasis en goutte ?

Le psoriasis en goutte désigne une forme de psoriasis, spécifique du fait de son apparence clinique et de son mode de survenue faisant parfois suite à une angine ou une infection de la gorge. Ses principales victimes demeurent les enfants et les jeunes adultes. Aussi, la maladie peut survenir chez un patient souffrant déjà d’un psoriasis en plaques.

Il se présente sous la forme de petites plaques moins desquamatives et moins épaisses que les plaques de psoriasis vulgaire ou classique. Avec une taille inférieure à 1 cm, celles-ci se distribuent de manière généralisée et rapide sur le corps, surtout sur les membres, le torse et le dos. En revanche, les ongles, les cheveux, les paumes et les plantes se trouvent épargnés. Pour le médecin, il faut songer à éliminer d’autres diagnostics tels que le pityriasis rosé de Gibert, le pityriasis versicolor, un eczéma dit nummulaire sec, etc. Comme indiqué sur le site www.labosmascareignes.com, le diagnostic est généralement clinique, mais peut parfois requérir un prélèvement de squames ou une prise de sang.

Quelles seraient les causes du psoriasis en goutte ?

En principe, le psoriasis en goutte indique qu’une infection de la gorge survient. Le facteur qui déclenche ce genre d’infection se nomme le streptocoque. Aussi, il peut provenir d’un virus ou faire suite à d’autres facteurs comme le choc émotionnel et l’excès de stress. En outre, une personne ayant déjà été victime du psoriasis en plaque peut également souffrir de cette affection cutanée.

À part cela, le développement de psoriasis en goutte résulte d’une réaction provoquée par des anti-TNF ou encore suite à une vaccination. La varicelle et d’autres maladies de la peau, des médicaments liés à la pression artérielle et au traitement du paludisme peuvent, entre autres, occasionner cette affection cutanée.

Il est important de souligner que le dysfonctionnement des globules blancs fait partie des causes les plus fréquentes du psoriasis en goutte. En effet, les cellules T ont pour fonction de lutter contre les infections et un mauvais fonctionnement de leur part amène les cellules à s’attaquer à la peau. Pour finir, cette lésion cutanée peut tout simplement être d’origine héréditaire.

Comment le psoriasis en goutte se traite-t-il ?

Afin de soigner le psoriasis en goutte, il est primordial de connaître son origine à travers les diagnostics du médecin. C’est de cette manière que l’on peut identifier le médicament le plus adéquat. À cet effet, il faudra opérer une étude clinique, ce qui permettra au médecin d’éliminer toutes les autres maladies de la peau. Si un doute subsiste, d’autres examens médicaux sont vivement recommandés comme la prise de sang ou l’analyse des squames.

Les antibiotiques mentionnés dans le traitement de l’ORL comptent parmi les médicaments sollicités pour traiter le psoriasis en goutte. Ils peuvent être prescrits en cas d’infection causée par le streptocoque. Vu que la maladie de la gorge représente l’origine du développement de cette maladie, l’amygdalectomie ou l’ablation amygdalienne (notamment chez les enfants) est à prévoir en cas de répétition de la poussée.

Enfin, comme toute forme de psoriasis, celui en goutte peut aussi faire l’objet d’un traitement local. Ceci dit, le médicament dermocorticoïde pouvant être associé ou non avec le calcipotriol betametasone se présente comme un remède local à répandre sur la partie concernée. D’autre part, la photothérapie constitue une solution efficace dans le cas où les soins sous forme de crème n’auraient pas d’effets. Si le cas s’avère être plus grave, le médecin peut alors opter pour la prise de médicament systémique. Pour finir, ayant pour fonction de prendre soin et de protéger la peau, la vitamine D est également un supplément à privilégier pour favoriser la poussée de psoriasis en général.

Comment éviter la poussée du psoriasis en goutte ?

De toute évidence, la meilleure chose serait d’éviter la poussée de cette lésion cutanée. Si vous êtes souvent victime d’une angine, il est essentiel d’en parler à votre médecin en vue d’éradiquer cette maladie virale et infectieuse. Ainsi, vous pouvez tenter de mettre fin au psoriasis en goutte récurrent. À noter que le médicament consommé doit obligatoirement être prescrit par un professionnel de santé.

Afin de vous prémunir d’une quelconque poussée de psoriasis en goutte, mieux vaut éviter les situations stressantes et les événements pouvant engendrer des traumatismes émotionnels. Enfin, il convient de boire une quantité d’eau suffisante dans la journée et d’appliquer des crèmes hydratantes notamment si vous prévoyez une exposition de longue durée au soleil. De ce fait, la maladie peut disparaître en quelques jours, même sans aucun traitement.

Dépannage serrure et ouverture de portes à Megève
Commander une porte de garage sectionnelle en ligne