Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?

Les produits chimiques sont très néfastes pour la santé. La plupart des insecticides ainsi que plusieurs herbicides sont cancérigènes. C’est pour cette raison que certains agriculteurs font recours à l’agriculture biologique. L’agriculture biologique utilise des méthodes de plantation et d’élevage qui respectent l’équilibre de la nature. En fait, il n’inclut pas l’utilisation de produits chimiques de synthèse, d’organismes génétiquement modifiés et les restrictions sur les intrants. Les consommateurs qui achètent des produits certifiés biologiques ont la garantie que les produits sont le résultat de méthodes de culture et de transformation biologiques basées sur des règles strictes et n’utilisent pas de produits chimiques toxiques.

Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?

Par simple définition, l’agriculture biologique est un système de production et de gestion agricole qui combine un degré élevé de biodiversité avec des pratiques environnementales qui protègent les ressources naturelles. Il contient également des normes strictes favorables au bien-être animal. Il répond à la demande croissante des consommateurs en produits naturels et contribue en même temps à la protection de l’environnement selon le développement rural durable. Le terme agriculture biologique ne s’applique qu’aux classifications de produits suivantes : produits transformés pour l’alimentation humaine (pain, fromage, plats cuisinés, etc.), produits non transformés (céréales, coton, légumes, fruits, œufs, fleurs, animaux, lait), alimentation qui est réservée aux animaux (tourteaux de soja bio, par exemple), matériels pour la semence et la reproduction végétative. Il est à noter que pour l’obtention et la conservation de la certification en agriculture bio, l’agriculteur doit, en effet, appliquer un certain cahier des charges très strict qui respecte les principes de l’environnement et est adapté à chaque type de production. Les agricultures bio n’utilisent aucun produit chimique de synthèse (pesticide, engrais), bien que des engrais et des pesticides d’origine naturelle. Elles n’utilisent pas aussi d’OGM. Elles doivent respecter le bien-être animal comme : parcours extérieurs, interdiction de l’élevage hors-sol, surface des espaces de vie, pâturage, etc. Pour toutes informations, cliquer sur: agrivert.fr

La bio valorise et respecte les cycles naturels

La nature offre des bienfaits incomparables pour les êtres vivants. C’est pour cette raison qu’il faut la valoriser en respectant l’environnement. Afin de maintenir la fertilité du sol, les cultures biologiques sont plantées en alternance, et la méthode d’épandage d’engrais organiques et de compost est finalement adoptée. En raison de la rotation des cultures ou même de la jachère, le sol peut se reposer et se régénérer, et le cycle de développement des mauvaises herbes et des ravageurs est naturellement rompu. En favorisant un travail du sol superficiel, l’agriculture bio permet à tous les petits animaux de cultiver en profondeur. Par exemple, les vers de terre peuvent être utilisés pour assainir et favoriser la pénétration de l’eau. D’autres micro-organismes aident à libérer les nutriments qui peuvent être absorbés par les plantes et à maintenir la structure du sol. Du coup, il n’y a plus besoin de stimulation artificielle des cultures : les plantes ont trouvé tout ce dont elles ont besoin pour pousser dans une terre vibrante.

Les avantages d’opter pour l’agriculture biologique

L’agriculture biologique présente de nombreux avantages pour les consommateurs. Tout d’abord, l’agriculture biologique, de par son cahier des charges spécifique, impose aux producteurs de respecter certaines normes de qualité spécifiques. De manière générale, l’agriculture biologique est plus extensive que l’agriculture traditionnelle. Par exemple, les animaux d’élevage en agriculture biologique bénéficient généralement d’une plus grande surface, et certains animaux doivent aller à l’extérieur. Par exemple, un veau élevé en agriculture biologique peut bénéficier de 4 m²  par veau d’un poids de 300 kg, contre 1,8 m² en agriculture traditionnelle. Selon certains experts, cette méthode extensive permettra d’obtenir des produits de meilleure qualité, comme des produits plus délicieux. Ce concept est de nature subjective, mais il est difficile à évaluer. L’agriculture biologique apporte également de nombreux avantages environnementaux. C’est le cas de l’agroécologie.

Quels sont les objectifs de l’agriculture durable ?
Les engagements des marques de mode éthique