Les garanties du contrat d’assurance vie

assurance vie

L’assurance-vie est un actif très courant qui fait partie de la planification financière à long terme de nombreuses personnes. La souscription d’une police d’assurance-vie est un moyen de protéger vos proches en leur fournissant le soutien financier dont ils pourraient avoir besoin après votre décès. Par exemple, vous pouvez souscrire une assurance-vie pour aider votre conjoint à faire face aux paiements hypothécaires ou aux factures courantes ou pour financer les études universitaires de vos enfants.

En général, il existe deux types de contrats d’assurance-vie, à savoir l’assurance en cas de vie, l’assurance en cas de décès. Ces types d’assurance ont le même objectif. L’assurance en cas de décès permet de couvrir les proches du souscripteur. Alors que l’assurance en cas de vie est utilisée comme un placement. Dans ce cas, l’assuré peut être le bénéficiaire mentionné dans le contrat.

Les garanties de l’assurance-vie en cas de décès !

En cas de décès de la personne qui a souscrit l’assurance-vie avant la souscription du contrat, la compagnie d’assurance veille à ce que l’argent soit versé aux bénéficiaires indiqués par le souscripteur. En plus des garanties décès de base de tous les types de contrat d’assurance vie, certains plans offrent des garanties décès supplémentaires qui peuvent être personnalisées en fonction des besoins du souscripteur.

Ces garanties complémentaires prévoient, par exemple, qu’en cas de décès de l’assuré, le capital versé aux bénéficiaires doit être supérieur à la somme des rémunérations diminuée des éventuels rachats proportionnels. Cependant, ces garanties sont souvent assez coûteuses. En pratique, les garanties décès des assurances vie ne sont avantageuses que lorsque le contrat peut produire moins que le total des versements nets effectués avant le décès de l’assuré.

Ces garanties concernent donc les contrats multi-supports placés sur des investissements risqués. En effet, dans le cas d’un contrat d’assurance vie en euros, le capital est souvent garanti, quelles que soient la situation et la formule. Par ailleurs, le fonctionnement de ce type d’assurance est souvent difficile à comprendre. D’où la nécessité de demander le service d’un expert avant de procéder à la souscription. Il peut s’agir d’un courtier en assurances ou d’un conseiller clientèle personnel proposé par une compagnie d’assurance en ligne.

Les garanties en cas de vie

L’assurance vie en cas de vie garantit au terme du contrat, le versement d’une rente ou du capital à l’assuré. C’est donc un outil d’investissement qui permet à l’assuré de se constituer un capital pour ses projets tels que les études supérieures de ses enfants, l’achat d’un bien immobilier ou la création d’une entreprise. Par ailleurs, la souscription à une assurance en cas de vie permet au souscripteur de disposer d’un revenu stable pour compenser la retraite. Pour information, quel que soit le type de formule, l’assureur choisi et le mode de sortie (rachat total ou partiel, sortie en capital ou sortie en rente), des mécanismes très précis et légaux permettent au souscripteur de récupérer tout ou partie de son investissement.

Pour les garanties monosupports d’un contrat en euros ou d’un contrat monosupport, la garantie est l’élément de base du contrat. Cela signifie que les intérêts versés et l’épargne investie sont garantis par la compagnie d’assurance. Pour les garanties multisupports, la compagnie d’assurance ne s’engage que sur le nombre d’unités de compte.

En d’autres termes, elle honore la part de l’épargne investie en unités de compte. Dans ce cas, l’assureur ne s’engage pas sur leur valeur qui est soumise aux variations des marchés financiers ou du marché immobilier. En revanche, la partie de l’épargne placée sur le fonds en euros du contrat multisupports est garantie par la compagnie d’assurance avec laquelle vous avez conclu le contrat.

Les garanties du contrat d’assurance-vie en cas de faillite de la compagnie d’assurance !

En cas de faillite de l’assureur, le contrat d’assurance vie est partiellement garanti. En principe, deux solutions existent pour protéger le preneur d’assurance. La première solution est l’intervention directe de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution. En France, les entreprises proposant des assurances sont contrôlées en permanence par l’ACPR.

Si une société fait faillite, l’ACPR lance immédiatement un appel d’offres auprès des autres assureurs du marché pour reprendre les contrats et les portefeuilles de la société défaillante. La deuxième solution intervient lorsqu’aucune compagnie d’assurance n’a repris le marché de la compagnie en faillite. Dans ce cas, l’ACPR s’adresse directement au FGAP. Ce dernier rembourse les sommes épargnées par les assurés jusqu’à 70 000 euros en cas de défaillance de leur agence.

Comparer les offres d’assurance vie en ligne !

En général, la plupart des gens ont des difficultés à trouver l’offre d’assurance vie qui correspond à leurs besoins. Dans cette situation, le mauvais choix des garanties à inclure dans le contrat peut rapidement causer des problèmes financiers importants puisque la souscription est un engagement à respecter.

Il est donc conseillé de consulter un site comparateur avant de souscrire un contrat d’assurance vie en cas de décès ou en cas de vie. De plus, il est souvent indispensable de demander conseil à un expert en courtage d’assurance pour déterminer la formule la plus adaptée à vos besoins.

Comment choisir une serrure en applique ?
Choisir une porte industrielle en fonction de votre activité