Les engagements des marques de mode éthique

mode éthique

La considération de l’homme, des animaux et de l’environnement, une démarche vers plus de transparence, moins de production mais plus de qualité, voilà entre autres les engagements des marques de mode éthique. Ceux-ci les différencient des marques standards. Découvrez en détails ces serments en faveur de la planète et de ses habitants.

La considération de l’homme, de l’environnement et des animaux

Le respect des êtres humains et de l’environnement est le fondement des marques éthiques. C’est ce qui permet de les placer à contre-courant de la « fast fashion » et de ses excédents. Le credo des labels éthiques est que la mode puisse subsister sans être l’antagoniste des êtres vivants et de la planète. Cependant, cela suppose des serments vigoureux sur toute la démarche de production et toutes les filières. Les marques de mode éthique se sont également engagées à privilégier certaines matières et procédures de fabrication. Effectivement, entre l’acrylique qui découle du pétrole et le lin issu d’une plante, ce dernier est privilégié. Les matériaux recyclés sont également avantagés, tout comme la production biologique. Les marques éthiques privilégient en priorité des matériaux éco-responsables et des procédures de confection respectueuses de l’environnement et des êtres humains.

Le lieu ainsi que les conditions de fabrication sont autant pris en considération par ces labels respectueux de l’écosystème. Ainsi, une attention particulière est portée aux opérations de leurs fournisseurs ainsi qu’à la bonne conformité des conditions de travail (interdiction du travail forcé, du travail des enfants…, ceux-ci étant d’ailleurs sanctionnés par l’Organisation Internationale du Travail). Découvrez dans ce blog lifestyle, notamment sur l-inventaire.com, les grandes lignes des engagements des marques de mode éthique.

Une démarche vers la transparence

Etant donné que c’est justement l’une des tares des labels standards, la mode éthique met un point d’honneur à avertir les clients sur les usines de confection, les matériaux…, bref, sur chacune des étapes et filières de production. Elle s’engage pareillement à communiquer son financement et sa déambulation interne, en mettant en lumière ses aspects positifs et ceux à améliorer. Certes, il n’est montré dans aucun blog lifestyle une marque qui soit entièrement éthique ou parfaite. S’il y en a une qui s’annonce comme telle, il y bien anguille sous roche. Celles dites « éthiques » ont, avant tout, une allure « éthique ».

Moins de production mais plus de qualité

Cette formule est presque considérée comme la devise officielle de la mode éthique. Tout blog lifestyle digne de ce nom vous le dira ! En vue de mettre un terme à la surconsommation, la mode éthique s’objecte à la reproduction des collections, une opération assez fréquente chez les marques standards. C’est la raison pour laquelle l’on parle de « slow fashion ». Les labels de mode standards présentent fréquemment bien plus de 2 collections par an (cela peut même aller parfois jusqu’à plus de 30). Il faut compter les collections pré-collections, les saisonnières, les collections capsules, les coopérations avec d’autres enseignes ou influenceurs. La méthode est claire : les vêtements sont souvent reproduits à des prix généralement plus qu’accessibles, en vue de se raccorder au plus près de la sollicitation des clients et principalement pour créer de nouveaux envies et besoins en perpétuité. Pour les marques éthiques, c’est tout à fait le contraire ! Celles-ci vont délimiter leurs offres pour se focaliser sur la qualité des habits. Ces derniers sont durables, conçus pour résister dans le temps et à l’usure, en plus d’être agréables à porter.

Pour produire mieux, les estampilles éthiques favorisent les procédés et matières innovants ainsi que le circuit court. L’acquisition d’habits éthiques est davantage plus précautionneuse que celle d’autres tenues. Les marques éthiques doivent fournir au consommateur les outils afin que celui-ci soit capable de faire un shopping en pleine conscience et responsable. Voilà pourquoi elles misent sur la sensibilisation et la pédagogie. Le but n’est pas ici d’attaquer le client, loin de là ! En effet, ces estampilles éco-responsables préfèrent annoncer et présenter de nouvelles alternatives en vue d’impulser du changement.

Quels sont les objectifs de l’agriculture durable ?
Qu’est-ce que l’agriculture biologique ?