Comment réussir l’estimation de votre bien immobilier ?

estimation du prix immobilier

L’estimation immobilière est une étape incontournable dans le cadre d’un projet de vente d’immobilier. Le bien en question doit être évalué pour être proposé sur le marché. Une bonne évaluation permet de vendre le logement rapidement et au bon moment. Plusieurs facteurs sont à prendre en compte dans l’estimation immobilière.

Déterminer le juste prix du bien

Dans le cadre d’une estimation immobilière, le vendeur ne doit ni sous-estimer ni surévaluer la valeur de l’immobilier. Plusieurs détails sont à considérer dans la détermination du juste-prix du bien. Il est vrai que l’investisseur souhaite réaliser une bonne affaire, mais pour en arriver là, il doit fixer un bon prix. En général, les propriétaires consacrent une relation affective à leur logement. Ils perdent parfois leur objectivité.

Cette tendance à être plus partiaux conduit souvent les vendeurs à réaliser une plus-value. Pour l’acquéreur, le bon prix est l’inverse. Il doit être en dessous des tarifs moyens du marché. Entre ces deux estimations immobilières, il y a le juste prix. En celui-ci repose une bonne estimation immobilière. Il permet de vendre le bien immobilier dans les meilleurs délais et conditions. Selon les experts, un logement en vente doit être liquidé en 82 jours en région francilienne, contre 90 jours en province.

Pour aider les vendeurs à faire une bonne estimation immobilière en ligne de leur bien, plusieurs sites proposent des outils de simulation. Ces derniers recensent les prix moyens des logements de mêmes caractéristiques. Les propriétaires peuvent utiliser ces solutions pour effectuer une estimation immobiliere à Paris.

L’influence de l’environnement

Dans une même localité, on peut rencontrer des différences de prix sur des biens de même type. Plusieurs facteurs comme l’attractivité de la zone, l’environnement, la réputation du quartier, la présence de services de proximité, la sécurité et les perspectives de développement territorial influent les tarifs moyens du marché. Ils ont un impact sur l’estimation d’un bien immobilier à Paris. Ces paramètres sont pris en compte dans l’évaluation du juste prix du logement.

Certains défauts peuvent revenir chers. Pour bien estimer le prix de l’immobilier, il faut lister ses avantages et limites. Cette analyse permet de calculer le prix au mètre carré du logement. En général, les propriétaires partent du tarif moyen qui a cours dans l’immeuble. À cette base, ils procèdent à une pondération selon les atouts et points faibles de l’habitation. Après diagnostic, on obtient le prix du mètre carré de la maison.

De leur côté, les agences immobilières possèdent des outils d’estimation qui leur permettent d’opérer en toute objectivité. Notez que certains détails comme une vue sur la mer, sur la montagne ou sur un monument historique peut faire augmenter le tarif au mètre carré à l’ordre de 5 à 20 %. À contrario, un appartement situé en rez-de-chaussée coûtera moins cher qu’un logement similaire logé en étage.

Par qui faire évaluer son bien ?

La loi n’impose aucune règle pour estimer un bien immobilier à Paris ou dans le reste de l’Hexagone. Toutefois, leur manque d’objectivité conduit souvent les propriétaires à confier la mission à des professionnels spécialisés. Ces derniers regroupent plusieurs profils comme l’agent immobilier, le notaire et l’expert immobilier. Celui-ci est un spécialiste indépendant. Il réalise l’évaluation immobilière en fonction de son étude de marché.

L’agent immobilier figure parmi les référents les plus évidents lors d’une estimation immobilière. Il a une meilleure connaissance du marché. Le notaire, quant à lui, contracte plusieurs ventes immobilières chaque jour. Il connaît le cours des biens de son secteur. Bref, la décision finale revient au propriétaire. L’essentiel est d’engager un professionnel fiable pour faire évaluer son bien immobilier. Sachez que le vendeur peut faire appel à plusieurs spécialistes à la fois.

Guide pratique pour aménager un petit jardin
Projet immobilier à Bordeaux : faire appel aux conseils d’un cabinet spécialisé