Comment prévenir les risques industriels ?

En général, notre planète est victime de différents risques, notamment les risques industriels, impactant négativement sur son environnement ainsi que sur la santé et la qualité de vie êtres humains, les animaux et les végétaux. De ce fait, la prévention des risques industriels est devenue une démarche impérative et s’inscrit dans le cadre des objectifs ODD.  

Différents types des risques industriels !

Parmi les risques industriels prévisibles, probables et majeurs, on peut trouver : la panne de courant, les risques chimiques, les risques industriels, les risques industriels en France, les risques miniers, les risques naturels, les risques nucléaires, les risques pétrochimiques, les risques phytosanitaires, les risques pyrotechniques, les risques de transport et les sites non banalisables.

  • Les risques chimiques : proviennent souvent des produits chimiques de base utilisés à des fins agroalimentaires ou pharmaceutiques ou encore à la consommation courante.
  • Les risques industriels en France : tournent souvent autour des risques d’explosion ou thermiques ou toxiques.
  • Les risques miniers : peuvent occasionner des inondations ou de la pollution de l’eau ou encore de l’émission de la radioactivité ou de gaz asphyxiant.
  • Les risques naturels impactant l’environnement en industrie : concernent les intempéries, le cyclone, les inondations, le mouvement sismique et entre autre.
  • Les risques nucléaires : peut causer la contamination ou l’irradiation des personnels et de la population environnante.
  • Les risques pétrochimiques : se rapportent aux produits dérivés du pétrole. Notamment les essences, les GPL ou encore les goudrons.
  • Les risques phytosanitaires ou risques zoosanitaires : sont liés aux nouvelles pathologies qui pouvant nuire le rendement et la qualité des cultures ou produits agricoles.
  • Les risques pyrotechniques : sont codifiés dans le code du travail en France, car certains objets pyrotechniques risquent de faire des réactions de combustion ou de déflagration ou encore de détonation…

Pour en savoir plus, veuillez suivre ce lien prevention-environnement.fr.

Enjeux des risques industriels !

Les dommages industriels peuvent avoir des effets négatifs potentiels pour la qualité de vie, la santé des êtres humains ainsi que sur l’environnement et les biens s’y entourant.

En effet, concernant les enjeux humains, l’exposition de la population dans un lieu public ou en milieu domestique ou professionnel et risque d’engendrer des blessures ou mourir à tout moment. Par contre, les enjeux environnementaux résident dans leur répercussion sur les écosystèmes. On peut donc assister à une pollution de la nappe phréatique ou la dégradation de la faune et flore. De plus, sur le plan économique, un accident industriel peut endommager ou dégrader la qualité des routes ou chemins de fer.

Par conséquent, ceux-ci risquent d’avoir des effets mécaniques, des effets thermiques et encore des effets toxiques pour la planète et participent indûment au changement et/ou réchauffement climatique.

Conseil pour prévenir les risques industriels !

La prévention des risques industriels doit débuter à partir de l’analyse des objets et procédés dangereux impactant dans les risques relatifs aux machines ainsi que les risques chimiques. Ensuite, cela implique l’étude de l’ergonomie des conditions de travail. Puis, vous bien identifier les différents risques industriels majeurs qui pouvant survenir à tout moment. De plus, ceux-ci bénéficient d’une réglementation internationale et nationale spécifique en vigueur et sont prévus dans le cadre de la mise en œuvre des objectifs du développement durable.

Techniquement, vous devez :

  • classifier les entreprises à risques,
  • évaluer les risques (mineur, moyen, majeur),
  • gérer le plan d’urbanisme pour les anticiper,
  • prévoir des plans de secours,
  • faire de l’économie circulaire : en réduisant la dépense en ressources naturelles et leur impact environnemental,
  • opter pour la rénovation énergétique renouvelable,
  • prévoir des mesures de protection collective,

Enfin, vous pouvez également participer à des formations professionnelles (telles que AFNOR, SST, etc.) pour mieux se préparer face à la survenance des risques professionnels et renforcer votre compétence en gestion et prévention des risques.

Comment fabriquer un dentifrice naturel à base d’huile de coco ?
Opter pour les énergies renouvelables : choix économique et éco-responsable