Aérer le sous-sol : des conseils pour assurer une bonne ventilation

Le sous-sol est une section isolée du reste de la demeure, cet espace nécessite un contrôle rigoureux du degré d’humidité, d’où l’importance de la ventilation. Il est bien de vous rappeler que le sous-sol ou une cave est un espace caché qui, à l’inverse des étages supérieurs, affecte son taux d’humidité. 

Une mauvaise ventilation entraînera des infiltrations d’eau, de la moisissure, de la rouille, et même des parements muraux dégradés. Par conséquent, vous devez aérer d’une façon efficace votre sous-sol puisque la santé de votre logement en dépend. En effet, les odeurs de moisi ainsi que l’humidité peuvent être empêchées dans la cave grâce à certaines solutions très efficaces.

L’aération moderne des sous-sols !

La solution idéale pour une ventilation optimale au sous-sol est clairement la plus moderne. VMC, ou une ventilation contrôlée est un procédé mécanique et efficace, le système est équipé d’un certain nombre de capteurs d’humidité qui ajustent en permanence le taux d’humidité dans l’air. 

Cet appareil prévient la formation de condensation et la propagation de moisissures sur les murs du sous-sol. En fait, il existe deux types de VMC : la VMC simple flux et puis, la VMC double flux. Le premier modèle fonctionnait à l’aide d’un extracteur d’air électrique relié à une bouche d’extraction. Ceux-ci sont placés dans des pièces humides, permettant à l’air vicié d’être aspiré et remplacé par de l’air frais. 

Cependant, la double VMC est plus compliquée, mais elle fonctionne de la même manière. La seule différence est que l’habitation doit être complètement isolée afin que l’air qui se trouve à l’intérieur puisse être bien renouvelé en récupérant la chaleur de l’air vicié. 

Pour plus d’information, veuillez voir ce lien modern-habitat.fr

Des techniques de ventilation naturelle pour les sous-sols !

Si votre sous-sol est hors-sol, vous devez penser à créer des fenêtres, des fenêtres de sous-sol ou des grilles de ventilation dont les ouvertures seront latérales. En architecture, les fenêtres de sous-sol représentent des ouvertures à la base du bâtiment afin de permettre une pénétration des lumières ainsi qu’une ventilation du sous-sol, de cave ou de toute pièce souterraine. 

Les fenêtres du sous-sol sont associées à des portes dont les panneaux ne bloquent pas complètement les ouvertures, notamment en raison des portes à grille. De plus, c’est important de garantir que ces ouvertures ne sont pas bloquées régulièrement. En hiver, l’appareil est susceptible d’être recouvert de neige très rapidement, il est donc important de le nettoyer aussi souvent que possible.

Aérer le sous-sol : les pratiques à éviter dans une maison !

Vous pouvez choisir de remédier au manque de ventilation dans votre cave ou sous-sol. Cependant, vous ne devez en aucun cas percer des trous dans le mur. C’est une action qui affaiblira la construction de bâtiments. Évitez également les agents hygroscopiques, même s’ils semblent efficaces. Ils attirent et retiennent l’humidité, rendant l’air malsain et parfois impossible à respirer. 

Faites appel à un professionnel, dans tout le cas, et il va vous donner conseil pour bien satisfaire les besoins de ventilation de ces pièces humides. Une autre technique à éviter pour ventiler votre sous-sol est d’utiliser un absorbeur d’humidité qui contient un sac de sel. Cette méthode ne permet pas à l’humidité de s’échapper, mais la maintient simplement à l’intérieur de l’appareil. Le manque de contrôle nécessaire à ce système rend difficile le contrôle de la quantité d’humidité évacuée du sous-sol, ce qui risque d’entraîner un assèchement démesuré de l’air. 

Autre chose à éviter, bien qu’il soit souvent souligné que le sous-sol a besoin d’une ventilation adéquate, il faut signaler aussi qu’une ventilation démesurée dans cette pièce risque d’entraîner des conséquences néfastes. À cet égard, il faut préciser qu’une aération de sous-sol excessive peut provoquer l’assèchement du matériau et nuire à sa conservation.

Quelle risque pour n’est pas bien traiter l’humidité ?

L’aération des caves et sous-sols est certainement indispensable. Ces pièces sont extrêmement sensibles à la condensation, à l’humidité et ont tendance à libérer des particules de pollution dans la maison. Si la ventilation n’est pas bonne, ces pièces émettront un air de mauvaise qualité et causeront beaucoup de dégâts. 

En effet, on parle de migraines, d’essoufflement, de fatigue… Il y a des points froids au sol dans les caves et sous-sols qui affectent le taux d’humidité. S’il y a un manque de ventilation, ces pièces peuvent également causer des problèmes d’humidité et des infiltrations d’eau dans les murs. De ce fait, une mauvaise odeur, moisissure, dégradation, rouille, ainsi que du revêtement mural abîmé. 

De plus, l’infiltration d’humidité des autres pièces à l’étage est les risques de ne pas traiter les sous-sols humides et caves mal aérés. En résumé, lorsqu’un local enterré, cave ou sous-sol, sans accès sur l’extérieur, ne donne pas des bonnes circulations de l’air ambiant, il conserve une certaine humidité, responsable entre autres de moisissures. 

Des bouches d’aération judicieusement réparties ainsi que des aérations moderne sont en mesure de purifier l’atmosphère. Dernière astuce pour vous, pour finir, si votre sous-sol est enterré, vous devez mettre en place une certaine courette anglaise, c’est une option très intéressante également. Il s’agit d’un équipement de construction destiné à la ventilation, des caves et des sous-sols. Ainsi, cette courette anglaise vous permet d’un renouvellement d’air efficace ainsi que l’empêchement de la prolifération de moisissures dans votre sous-sol.

Faire construire sa maison individuelle : les différentes options
Acheter un appartement ou une maison à Collioure