MARIELLE DE SARNEZ DÉNONCE LE RETOUR À « DES DÉCENNIES EN ARRIÈRE » DU SERVICE PUBLIC AUDIOVISUEL

La vice-présidente du Mouvement Démocrate, Marielle de Sarnez, s’est exprimée ce matin sur I-télé dans l’émission « la matinale » à propos de la nomination du président des chaînes audiovisuelles du service public, France Télévisions.

Marielle de Sarnez a souligné l’idée que le gouvernement Fillon-Sarkozy renvoie le service public audiovisuel à « des décennies en arrière » et a ajouté « Vous vous rendez compte à quel point c’est régressif ».

La vice-président du Mouvement Démocrate a déclaré qu’une telle procédure bafouait le principe de « la séparation des pouvoirs » et que si « il y a un domaine dans lequel il faut une séparation des pouvoirs c’est bien sur la question des médias ».

Mme de Sarnez a déploré « de ne pas avoir entendu le CSA » s’opposer fermement à la décision gouvernementale.

LES CINQ REVIREMENTS D’OBAMA
SUR LA LIBÉRATION MIRACULEUSE D’INGRID BÉTANCOURT