LE MOUVEMENT SYNDICAL S’AMPLIFIE POUR UN PRIX RÉMUNÉRATEUR DU LAIT

Réunie en Assemblée générale le 17 juin dernier, la Coordination Rurale a décidé d’amplifier le mouvement syndical qu’elle mène actuellement avec l’Organisation des Producteurs de lait (OPL) en faveur d’un prix rémunérateur pour le lait.

Il s’agit d’exiger à court terme la récupération des 27 € par 1000 litres qui ont été confisqués aux producteurs laitiers, suite à la recommandation scandaleuse faite par l’interprofession laitière (CNIEL). En agissant ainsi, l’interprofession montre une fois de plus qu’elle est totalement déconnectée des producteurs qu’elle est censée représenter.

Par ailleurs, l’OPL a rencontré des collègues éleveurs espagnols près de la frontière franco-espagnole le 20 juin dernier. Le même constat est partagé en France, en Espagne, et dans tous les pays européens et la colère enfle chez les producteurs de lait. Ils se retrouvent pour défendre leurs revenus, mis à mal par l’augmentation des charges (énergie, aliment du bétail, etc…) et pour réclamer un prix rémunérateur pour leur production.Certains pays frontaliers comme l’Allemagne, ont obtenu certaines avancées au terme d’une grève de livraison de lait. Mais les négociations se poursuivent et la mobilisation demeure car l’objectif commun des producteurs Européens, unis au sein de la fédération EMB (European Milk Board), d’un prix du lait minimum à 40 ct€ le litre est loin d’être atteint.

Tout ce que demandent les éleveurs, qui travaillent 365 jours par an, c’est de pouvoir vendre ce qu’ils produisent à un prix couvrant leurs coûts de revient !

C’est pourquoi les éleveurs de la CR et de l’OPL informent les laiteries françaises que les actions qu’ils ont initiées ces dernières semaines – notamment les blocages de camions et/ou de laiteries – vont se multiplier dans les jours à venir.

11 MILLIONS D’EUROS POUR CONSERVER UNE AGRICULTURE EN ILE-DE-FRANCE
REVENU AGRICOLE 2007 : DES GRAVES DISPARITÉS