BAN KI-MOON PROPOSE UN PLAN POUR DONNER PLUS DE POUVOIRS A L’UE AU KOSOVO

Sans se laisser décourager par l’opposition russe, le secrétaire général de l’ONU Ban Ki-moon s’est engagé vendredi à promouvoir un nouveau plan pour administrer le Kosovo qui a reçu l’appui de la plupart des autres membres du Conseil de sécurité. Il donne notamment davantage de pouvoir à l’Union européenne.

Ban Ki-moon a aussi nommé le diplomate italien Lamberto Zannier au poste de gouverneur de l’ONU au Kosovo vendredi.

Le secrétaire général de l’ONU a dit au Conseil que l’ONU devait faire face à “une toute nouvelle réalité” depuis la déclaration d’indépendance du Kosovo en février. L’ONU, a-t-il dit, “n’est plus capable d’exécuter aussi efficacement que dans le passé la grande majorité des tâches en tant qu’administration provisoire”.

Le président serbe Boris Tadic est intervenu devant le Conseil pour s’opposer au plan de Ban Ki-moon, qui aiderait à faire avancer l’indépendance du Kosovo en remettant certaines fonctions opérationnelles à l’Union européenne.

La Serbie, qui considère le Kosovo comme une province, rejette la déclaration d’indépendance, la déclarant illégale. “La Serbie ne reconnaîtra jamais l’indépendance du Kosovo”, a affirmé M. Tadic.

ISRAËL : UNE POLICE RELIGIEUSE POUR COMBATTRE LES « IMPURS »
MISE AU POINT SUR LA RUSSIE DE POUTINE À L’ATTENTION DES EUROPÉENS