CALI, EMBLÈME DE LA NOUVELLE VAGUE DE LA CHANSON FRANÇAISE

Cali est un jeune chanteur rebelle à fond dans le système, déçu de ne pas avoir pu lancer de pavés en mai 68. Il arrive malgré tout à faire figure de résistant des temps modernes auprès d’une certaine jeunesse spécialement inculte. Son secret ? Faire de l’humanitaire par le verbe, de la résistance par le mot, de la subversion par la phrase. En clair : ne pas s’impliquer par l’action tout en le faisait croire par la parole. Ça ce vend bien… Essayons d’oublier un instant son absence de talent en tant que compositeur et chanteur, pour se pencher plus spécialement sur le piètre parolier.

Sa chanson “Mille cœurs debout” est le symbole exemplaire du néant artistique de notre chanteur. Voilà ce que l’on appelle résister à rien, mais résister quand-même. Dans cette chanson, on peut l’entendre scander que si “ils” (les méchants) essayent encore de s’infiltrer dans un système qui lui est si douillet, “ils” auront à faire à mille cœurs debout (ce qui ne représente rien sur une échelle de soixante millions de personnes, mais passons). On y entend également ses gémissements de commisération en faveur de l’enfant africain. Nous ferons l’impasse sur son côté faussement humanitaire. Encore une hypocrisie bien française. Il faut tout de même se donner une bonne conscience auprès du public, ça rapporte gros. Cali veut peut être faire oublier son penchant pour le communisme. Une de ses paroles “Quand tu serres le point haut vers le ciel” fait l’éloge de cette idéologie criminelle . Il est vrai que notre humaniste en manque de sensations fortes a oublié volontairement ou alors, certainement, par un manque de culture historique, que les premières victimes du 20ème furent les opposants de Lénine et Staline. Quoi qu’il en soit, Cali soutient une idéologie qui a exterminée plus de 100 millions de personnes.

On constatera, donc, encore une fois, un chanteur qui est à fond dans le système et tente de dénoncer… rien. Le tout donne l’impression à son jeune public d’être une génération écorchée par… rien. Bravo l’artiste! Encore un qui pourra se convertir en illusionniste…

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *