11 MILLIONS D’EUROS POUR CONSERVER UNE AGRICULTURE EN ILE-DE-FRANCE

Confrontée à une urbanisation galopante, la région d’Ile-de-France peine à préserver ses surfaces agricoles. Ainsi, entre 1979 et 2000, les aires dévolues à l’agriculture ont diminué de 18,4 %. Au cours de cette même période, la moitié des exploitations avec des terres cultivables et les deux tiers des exploitations spécialisées ont disparu.

Pour enrayer le phénomène, l’Ile-de-France va consacrer 11 millions d’euros à mettre en place une politique régionale de ralentissement de la consommation d’espaces agricoles. Concernant la répartition des subventions, 5 millions seront investis dans la gestion et l’aménagement raisonnés du territoire afin de limiter au maximum le gaspillage d’espace. Un montant égal accompagnera les démarches et les initiatives territoriales, à l’image de la signature d’une charte agricole signée par plusieurs communes de l’Essonne… Enfin, un million ira directement aux exploitations agricoles pour les aider à s’adapter aux contraintes périurbaines.

Si cette « stratégie régionale au long terme » devrait rassurer les agriculteurs d’Ile-de-France installés en zone périurbaine, elle n’arrangera certes pas les difficultés actuelles du secteur immobilier en restreignant encore l’accès au logement.

LE MOUVEMENT SYNDICAL S’AMPLIFIE POUR UN PRIX RÉMUNÉRATEUR DU LAIT
REVENU AGRICOLE 2007 : DES GRAVES DISPARITÉS